Déserts nord-américains

Quatre déserts différents se distinguent en Amérique du Nord en fonction de leurs associations végétales distinctes et de leurs régimes climatiques. Trois sont des déserts chauds; l’un est un désert froid.

Les déserts chauds.
Ces trois déserts sont caractérisés par la présence de créosotebush (Larrea divaricata). Il se produit en combinaison avec une variété d’autres arbustes ligneux, succulentes et éphémères représentatifs du désert respectif.

Le désert de Mohave tombe sous le régime méditerranéen des précipitations hivernales. Le Joshua tree (Yucca brevifolia) est une espèce indicatrice et les autres yuccas sont fréquents. La suite d’éphémères réagit aux pluies d’hiver et tapisse le sol du désert au début du printemps. Il existe une variété de chollas, de barils et de cactus de type figue de Barbarie.

Le désert de Chihuahuan tombe sous le régime de mousson de l’intérieur du continent, dans lequel les systèmes de basse pression estivaux attirent l’humidité du golfe du Mexique. Ce désert est dominé par des arbustes à feuilles persistantes et à feuilles caduques. Les espèces indicatrices comprennent le tarbush (Flourensia ternua), l’acacia à épines blanches (Acacia constrictor) et le créosotebush. De petits cactus se produisent; les agaves succulentes à feuilles (Agave spp.) et les yuccas sont répandus. Les plantes fleurissent en réponse aux pluies d’été.

Le désert de Sonora, situé entre le Mohave et le Chihuahuan, connaît un double maximum de précipitations annuelles. Certaines plantes (dont plusieurs éphémères) fleurissent au printemps en réponse aux pluies hivernales; d’autres fleurissent à la fin de l’été en réponse aux pluies d’été. Ce désert est caractérisé par des cactus colonnaires (Cereus spp.) Tels que le sahuaro, les tuyaux d’orgue et le cardon, mais contient la plus grande diversité d’autres formes de cactus, y compris les barils (Echinocereus), les chollas (Opuntia spp.) Et le figuier de Barbarie ( Opuntia spp.). D’autres types de plantes succulentes sont également abondants.

Le désert de brouillard de Basse-Californie est généralement considéré comme faisant partie du Sonoran même s’il est distinctement différent dans sa composition et caractérisé par des espèces presque endémiques telles que le boojum tree (Idris columnaris) et l’éléphantier (Bursera microphylla). Dans les régions les plus sèches, les lichens terrestres et épiphytes extraient leur humidité directement du brouillard, tandis que les taxons vasculaires prennent la forme de rosettes qui interceptent le brouillard et la rosée en entonnoir vers les racines des plantes.

Le désert froid.
Le désert du Grand Bassin, situé sur le haut plateau du Colorado dans le nord de l’Arizona et dans le grand bassin du Nevada et de l’Utah, connaît un hiver long et froid et une proportion importante de ses précipitations tombe sous forme de neige. L’armoise (Artemesia tridentata) est l’espèce indicatrice de ce désert. L’armoise est souvent associée à la brosse à lapins à fleurs jaunes (Chrysothamnus nauseosus). Les plantes succulentes sont représentées principalement par les figues de Barbarie. Ce désert est l’une des nombreuses communautés qui composent la zone de vie supérieure de Sonora de Merriam.


Source de la page: https://php.radford.edu/~swoodwar/biomes/?page_id=307
Traduit par Jean-Etienne Bergemer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *