Elias Boudinot (Buck Watie, Cherokee)

Chapitre 3: Du Dix-Neuvième Siècle à 1865
Le Romantisme

© Paul P. Reuben

Elias Boudinot (Buck Watie, Cherokee)

1802?-1839

Elias Boudinot est né près de Rome, en Géorgie, vers 1802. Comme son cousin John Ridge, il a été envoyé à Cornwall, Connecticut, pour aller à l’école. Au cours de son voyage, il a rendu visite à Elias Boudinot, éminent juriste et diplomate, qui était son patron et bienfaiteur. Pour lui faire un compliment, ce jeune Cherokee a adopté son nom. Plusieurs années après avoir quitté l’école de Cornwall, il est retourné dans ce village pour épouser Mlle Harriet Gold, dont il avait fait la connaissance alors qu’il était étudiant. Il était l’un des hommes les plus progressistes de la tribu Cherokee. Il a travaillé avec les missionnaires pour traduire la Bible dans la langue cherokee et il a été le rédacteur en chef du Cherokee Phoenix, qui a été le premier article publié pour une tribu indienne. Avec Major Ridge et John Ridge, il était considéré comme un chef de file du Traité et il a été tué par assassinat le jour même. Plusieurs de ses descendants ont joué un rôle important dans les affaires de la nation Cherokee. Stand Watie, le chef confédéré des Cherokee, était un frère cadet de Boudinot.

Source: EB – Cherokee Leader dans le Territoire Indien

Elias Boudinot (rédacteur en chef du journal Cherokee) sur les efforts d’éloignement et de « civilisation », 1828:

    Il apparaît que les défenseurs de ce nouveau système de civilisation des Indiens sont très énergiques pour maintenir l’opinion nouvelle qu’il est impossible d’éclairer les Indiens, entourés comme ils le sont par la population blanche, et qu’ils s’éteindront assurément, à moins qu’ils ne soient supprimé. C’est un fait que nous ne nierions pas, que de nombreuses tribus ont péri à cause de la population blanche, mais nous devons encore être convaincus que ce sera toujours le cas, malgré toutes les mesures prises pour les civiliser. Nous soutenons que des mesures appropriées dans une mesure suffisante n’ont jamais été utilisées. Et comment ces hommes osent-ils affirmer sans preuves suffisantes? Quelle preuve ont-ils que le système qu’ils recommandent maintenant réussira? Où avons-nous un exemple dans toute l’histoire de l’homme, d’une nation ou d’une tribu, se déplaçant dans un corps, d’une terre de moyens civils et religieux, vers un désert parfait, pour être civilisés? Nous avons peur que ces hommes construisent des châteaux dans les airs, dont la chute écrasera ces pauvres Indiens qui peuvent être aveuglés au point de faire l’expérience. Nous sommes désolés de voir que certains des partisans de ce système parlent de manière si irrespectueuse, sinon méprisante, des mesures d’amélioration actuelles, qui fonctionnent maintenant avec succès chez la plupart des Indiens aux États-Unis – les seules mesures aussi qui ont été couronné de succès et offre juste pour améliorer la condition des aborigènes.

Source: EB sur le Retrait

Travaux primaires

        Boudinot, Elias. Pauvre Sarah: ou religion illustrée dans la vie et la mort d’une femme indienne. 1818.

        Gaul, Theresa S. éd. Épouser un Indien: le mariage d’Harriet Gold et d’Elias Boudinot dans Letters, 1823-1839. Chapel Hill: U de Caroline du Nord P, 2005.

Bibliographie sélective

Cushman, Ellen. Le Cherokee Syllabary: Writing the People’s Perseverance. Norman: U d’Oklahoma P, 2011.

Dale, Edward E. et Gaston Litton. Cavaliers Cherokee; quarante ans d’histoire Cherokee racontée dans la correspondance de la famille Ridge-Watie-Boudinot. Norman: U d’Oklahoma P, 1939. E99 .C5 D23

Gabriel, Ralph H. Elias Boudinot, Cherokee et son Amérique. Norman: U d’Oklahoma P, 1941. E99 .C5 B74

Gaul, Theresa S. éd. Épouser un Indien: le mariage d’Harriet Gold et d’Elias Boudinot dans Letters, 1823-1839. Chapel Hill: U de Caroline du Nord P, 2005.

Hudson, Angela P. «Forked Justice»: Elias Boudinot, la Constitution américaine et la suppression de Cherokee. à Stromberg, Ernest. ed. American Indian Rhetorics of Survivance: Mot Médecine, Mot Magique. Pittsburgh: U de Pittsburgh P, 2006.

Perdue, Theda. ed. Boudinot, Elias. Éditeur Cherokee: Les écrits d’Elias Boudinot. Athènes, Géorgie: U de Géorgie P, 1996.

Peyer, Bernd C. The Tutor’d Mind: Indian Missionary-Writers in Antebellum America. Amherst: U du Massachusetts P, 1997.

MLA Style Citation de cette page Web:
Reuben, Paul P. « Chapitre 3: Elias Boudinot. » PAL: Perspectives in American Literature – A Research and Reference Guide. URL WWW: http://www.paulreuben.website/pal/chap3/boudinot.html (indiquez la date de la page ou la date de votre connexion).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *