Faire une Liste, la Audacieuse en Gras Deux Fois

par Allen Pike

L’écriture est destinée à la lecture.

Parfois, la lecture importe peu. Nous pouvons lancer un texte rapide, lancer une ligne de rire ou envoyer une confirmation par cœur. Nos emoji sont des feuilles au vent.

D’autres fois cependant, la lecture compte beaucoup. Parfois, nous devons écrire quelque chose qui doit être compris, absorbé et suivi. Plus il est important que les lecteurs comprennent et agissent, plus vous devriez passer de temps à peaufiner l’écriture.

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour clarifier un e-mail, un article de blog, une proposition ou un document de processus. Par exemple, vous pouvez le garder court, le rendre attrayant ou demander à un collègue de le peaufiner avant de l’envoyer. Tout cela peut beaucoup aider.

Cependant, s’il est essentiel pour vous que votre écriture soit lue – en particulier par des personnes occupées – vous devez la rendre écumable.

Vous pouvez faciliter cela de plusieurs manières.

Vous pouvez utiliser des phrases et des paragraphes courts, par exemple. Cela aide beaucoup car les gens ont tendance à lire principalement le début de chaque paragraphe. C’est un peu un hack, mais ça marche.

Il existe cependant une approche fondamentale, un cheval de bataille du document skimmable, qui mérite d’être maîtrisée: les listes. Les listes sont à juste titre tournées en dérision à l’ère de Buzzfeed, mais les mêmes principes qui stimulent l’engagement sur les médias sociaux entraînent également l’engagement dans un document Google ou un e-mail. Aujourd’hui, je voudrais partager une astuce étrange pour écrire rapidement une liste claire et utile: L’Astuce Audacieuse.

L’Astuce Audacieuse

  1. Rédiger une liste à puces, qu’il s’agisse des objectifs clés d’un processus, des principes principaux d’une conception, etc. Plutôt que d’essayer de le rendre parfait du premier coup, sortez-le.
  2. Votre liste ne devrait contenir que 3 à 8 éléments, avec chaque élément 1 à 3 phrases, ce qui devrait la rendre lisible et digeste. Pourtant, à moins que chaque élément ne soit extrêmement court, le bloc de texte résultant peut toujours être un slog à lire, apparaissant monotone et provoquant le glaçage des yeux de votre public, ou – pire – l’amenant à décider de le lire plus tard.
  3. Pour chaque point de votre liste, recherchez et mettez en gras l’expression clé dans le paragraphe. Par exemple, la phrase clé dans ce point était «en gras la phrase clé». Cela rendra la liste beaucoup plus écumable.
  4. S’il s’agit d’une liste importante, il convient également de tirer ces phrases en gras à l’avant. Une fois les points principaux en gras, parcourez à nouveau la liste et tirez la partie en gras au début de chaque élément, ce qui en fait l’en-tête / le résumé de l’élément.
  5. Votre liste éminemment lisible et skimmable est maintenant prête à être absorbée et mise à exécution, et facilement maintenue.

Ce que j’aime dans ce processus, c’est que lorsque vous retirez les phrases clés dans les en-têtes, cela vous pousse naturellement à modifier la prose pour être plus clair:

La Liste Raffinée

  1. Faites une liste à puces. Définissez les objectifs clés d’un processus, les principes principaux d’une conception ou votre astuce étrange pour créer des listes.
  2. Inclure 3-8 articles. Rendez la liste claire et ciblée en la limitant à 3 à 8 éléments de 1 à 3 phrases chacun.
  3. Mettez en gras chaque phrase clé. Parcourez les éléments que vous avez écrits et marquez en gras les 1 à 4 mots les plus importants. Ce serait souvent une expression verbale dans un document de processus, ou une expression adjective dans une liste d’objectifs.
  4. Faites les titres des phrases. Bien que vous puissiez vous arrêter après la mise en gras, il est souvent utile de placer les phrases clés dans les en-têtes en ligne. La réécriture de votre liste de cette façon vous aide également à affiner et à répéter les points clés.
  5. Partagez et maintenez. Le formatage facilitera la lecture, la mise à jour et la mise en œuvre de votre liste.

Je trouve cette approche plus rapide que d’essayer de trouver les titres en premier, et elle a l’avantage supplémentaire d’être incrémentielle: après chaque passage, vous pouvez vous arrêter et vous avez un document utile.


Il était une fois, lorsque j’essayais de documenter un processus ou un projet, je l’abordais comme un blog. Je ferais tourner un récit, j’écrirais des pages de contexte et de détails, et j’entrerais vraiment dans le vif du sujet. Une fois le tome résultant terminé, il serait lu une fois, puis laissé aux sables du temps. C’était bien pour les histoires de bataille et les manifestes, mais pas tant pour les documents de processus ou de conception.

Maintenant, j’écris de courts documents composés principalement de listes et de phrases clés en gras. Ils sont lus et entretenus.

C’est beaucoup mieux.


Source de la page: https://allenpike.com/2019/making-a-list-bold
Traduit par Jean-Etienne Bergemer

Publié dans Edu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *